Les principales destinations pour les touristes en Mongolie

Pays peu peuplé d’Asie de l’Est, la Mongolie a une vaste superficie de paysages magnifiques en réserve pour les amateurs de voyages hors des sentiers battus. Avec ses 1 560 000 kilomètres carrés de terrain allant des déserts austères aux forêts alpines, le pays est doté d’un ensemble de destinations toutes aussi diversifiées que charmantes. Pour les amateurs de découvertes, voici un résumé de dix destinations majeures à explorer en Mongolie.

Le désert de Gobi

Pour les aventuriers, le désert de Gobi révèle un paysage unique à explorer. En effet, ce désert présente un terrain surréaliste composé de dunes de sable tentaculaires, de formations rocheuses intemporelles et d’une étendue aride omniprésente. Occupant une vaste superficie de plus de 480 000 kilomètres carrés, le désert de Gobi a la particularité d’être le cinquième plus grand désert du monde. Contrairement aux attentes, le désert de Gobi abrite une grande variété de vie, avec des régions d’arbustes, de prairies et même d’arbres qui parsèment son environnement. Parmi les merveilles du désert de Gobi figurent les extraordinaires dunes de sable chantantes de Khongoryn Els et les gorges spectaculaires de Yolyn Am et de Dungenee. Quiconque désire s’y rendre devrait faire appel à une agence de voyage locale en Mongolie car cela reste un désert, avec tous les dangers qui l’accompagnent.

Le parc national de l’Altaï Tavan Bogd

Situé à l’extrême ouest de la Mongolie, le parc national de l’Altaï Tavan Bogd abrite les cinq plus hauts sommets de Mongolie, y compris le Khüiten Peak, qui culmine à 4 400 mètres. Dans cette vaste étendue naturelle se succèdent de nombreux glaciers, lacs et rivières au milieu de chaînes de montagnes. Le parc se caractérise par une riche biodiversité, avec des espèces telles que le léopard des neiges, le bouquetin, le cerf et divers oiseaux de proie. La région est également un véritable trésor historique : les vestiges de la période paléolithique, les sites funéraires scythes et un ensemble de pétroglyphes de l’âge du bronze sont présents ici.

Le parc national de Khorgo Terkhiin Tsagaan Nuur

Le nord-ouest de la Mongolie est également la zone de conservation du parc national de Khorgo Terkhiin Tsagaan Nuur. Le volcan dormant de Khorgo est l’un des éléments les plus remarquables du territoire préservé. Les anciennes éruptions du volcan ont modelé le paysage, mais son calme permet aujourd’hui aux visiteurs de réaliser l’ascension de son sommet de 2 250 mètres. La région est également connue pour le lac Terkhiin Tsagaan Nuur, un habitat pour les cerfs des marais et les chitals qui broutent et errent autour des habitations des nomades locaux. La visite ici n’offre pas seulement une belle nature, mais aussi un accès à un mode de vie ancestral.

La ville Oulan-Bator

Oulan-Bator, la capitale du pays, est un centre culturel et commercial important, qui abrite près de la moitié de la population de la Mongolie. Fondée en 1639 en tant que monastère bouddhiste mobile, la ville s’est depuis transformée en une métropole animée, accueillant plus de 1,3 million d’habitants. Pourtant, malgré sa modernité, Oulan-Bator conserve un lien étroit avec ses racines et son patrimoine mongols. Les monastères tels que le Choijin Lama et le Gandantegchinlen constituent un contrepoint historique à l’expansion urbaine de la ville.

Le lac Khuvsgul

Dans le nord de la Mongolie se déploie une remarquable étendue d’eau aux dimensions remarquables. Le lac Khuvsgul, connu sous le nom de « perle bleue » de la Mongolie, est un élément important au milieu des montagnes et des steppes forestières. S’étendant sur plus de 65 kilomètres de long et 16 kilomètres de large, cette immense curiosité aquatique plonge jusqu’à 260 mètres de profondeur. Pour les personnes prêtes au grand air, le lac Khuvsgul se prête à toute une série d’activités saisonnières. Les mois d’été sont propices à l’équitation, à la randonnée et au VTT sur un terrain varié. En hiver, le lac se transforme en une étendue solide et devient un terrain de jeu privilégié pour les amateurs de pêche sous la glace.

Karakorum et le monastère d’Erdene Zuu

Dans l’histoire de la Mongolie, Karakorum jouit d’un statut légendaire. Ancien cœur de l’Empire mongol entre 1235 et 1260, Karakorum est la capitale de Gengis Khan, qui s’est emparé du titre de « Grand Khan » et a unifié les tribus mongoles. Les vestiges de l’ancienne capitale, réduits à l’état de ruines par le temps, témoignent d’un glorieux passé. À Karakorum, les visiteurs peuvent explorer les vestiges de tortues de pierre, de silos à grains et de maisons de fonderie, qui témoignent de l’influence passée de la ville. Près du site historique se situe le monastère Erdene Zuu, doté de vénérables temples de la dynastie Yuan, qui accueillent les curieux et les amateurs d’explorations historiques.

Le parc national de Khustain Nuruu

Au centre de la Mongolie se trouve le parc national de Khustain Nuruu, une zone de conservation dédiée à la sauvegarde des Takhi, également connus sous le nom de chevaux de Przewalski. Il s’agit des derniers équidés sauvages de la planète, originaires des steppes mongoles. Les 1 600 kilomètres carrés du parc ne servent pas seulement de refuge aux Takhi, mais aussi à d’autres espèces telles que les moutons argali, les cerfs rouges et les milans noirs. Grâce aux activités proposées dans le parc national, les visiteurs bénéficient d’une occasion privilégiée de s’immerger dans les traditions mongoles. Le séjour dans un ger, l’équitation et les promenades à dos de chameau sont autant d’activités qui permettent aux visiteurs de vivre au rythme de la vie nomade.

Tu pourrais aimer